dimanche 23 mars 2008

Dead Man

J'aime beaucoup les westerns, la tête et le jeux d'acteur de Johnny Depp, ainsi que certains films de Jim Jarmusch. Pourtant je n'avais jamais vu Dead Man, un western surprenant, imprévisible et parfois un peu comique qu'a réaliser Jarmusch en 1995. Ce film est une sorte de voyage dans l'Ouest mythique américain, qui raconte l'histoire particulière de William Blake (comme le célèbre poète Anglais, ce n'est pas un hasard) qui est malheureusement débarqué dans des contrées hostiles et qui malgré lui devient un hors-la-loi traqué.


Dead Man est magnifiquement filmé dans un noir et blanc avec des cadres et des images très réussi, ce qui rajoute encore à la dimension extra-ordinaire du voyage. D'ailleurs c'est un voyage unique souligné par une musique spéciale mais soignée de Neil Young. Alors si tu ne l'a pas vu, c'est à voir, car c'est le genre de film qui ne laisse pas indifférent.

Dernière chose, j'ai vu Dead Man dans un cinéma de quartier, le genre de cinéma indépendant qui, entre autre, (re)passe des films nouveaux ou anciens qui valent le coup d'être vu sur grand écran et le tout, bien sûr et heureusement, en version originale. Mais la seule chose qui m'agace c'est leurs salles : petites et peu confortables. Mes fesses me l'ont fait sentir au bout d'une heure...

2 commentaires:

saab a dit…

Je crois avoir vu une très grosse partie de la filmographie de Johnny Depp car à part deux ou trois films décevants il a toujours chercher l'originalité ou la qualité (Tim burton que j'affectionne tou particulièrement)et je suis passée à côté de celui-là... je vais rectifier le tir et m'y interreser de plus près.

Je suis d'accord avec toi dans les petits cinémas de quartier on y est très mal installé, j'en ai fait une fois l'amère expérience en décidant d'aller voir Kill Bill 1 et 2 en même temps, à la sortie je pouvais à peine marcher !

ßertrand a dit…

La filmographie de Depp est vraiment originale : il y en a de tous les genres et styles ce qui fait de lui un grand acteur. Je trouve qu'il a bien géré sa carrière, lui qui avait commencé en tant que petite vedette de séries kitch...

J'oubliais aussi de dire que l'autre avantage des cinémas de quartier c'est le prix des places qui varie de 2 à 5 euros maximum. Comparé aux multiplexe c'est "pas cher".