samedi 31 mai 2008

Entre crainte et rage

Je sors de chez moi pour partir au travail. Il est tôt, il n'y pas encore beaucoup d'activité dans la rue en ce samedi matin nuageux. Je m'approche de ma voiture et je m'apprête à ouvrir ma portière lorsque je constate avec stupeur que mon rétroviseur pendouille lamentablement. Je me recule, regarde à droite, à gauche, pour essayer de comprendre quand furieux je remarque que je ne suis pas le seul mais que l'ensemble des véhicules de ma rue ont tous les rétroviseurs cassés. Là bien sûr mon langage tourne au vulgaire et les insultes fussent contre les inconnus qui ont fait ça.

Minable, lâche, méprisable, puérile... nombreux sont les mots que je pourrais utiliser pour qualifier ce vandalisme. Et puis pas besoin de chercher bien loin pour savoir quels genres de personnes stupides ont fait ça : la racaille. D'habitude je n'accuse pas aussi facilement -c'est trop facile- mais j'en suis tellement sûr que ce n'est plus la peine de vérifier. Pour des gens comme moi qui vivent en banlieue on le voit quasi chaque semaine. Et encore des rétros ce n'est rien comparé au agressions physiques et autres vols.

J'en ai marre de cette violence urbaine de la région parisienne. Dans certaines endroits, rares sont les coins tranquilles où l'on peut se sentir en sécurité : toujours obligé d'être sur le qui-vive, de regarder autour de soit pour tenter d'apercevoir s'il n'y a pas des mecs louches... Cette insécurité je la ressens de plus en plus et le temps passant elle est d'avantage présente là où j'habite : "Putain ! Cergy-Pontoise ça devient ghetto..."

Par chance je n'ai jamais eu de problèmes mais j'ai des pressentiments. Pour moi, mes proches ou mes amis.

Difficile de contenir ma rage...

3 commentaires:

saab a dit…

Oui je comprends ta colère, elle est justifiée, c'est vraiment fou de voir le peu de respect que les humains ont entre-eux.

FRanchement les banlieues cela craint un max on parque des milliers de gens ensemble de toutes les ethnies et on prie pour que la recette prenne que des conneries en somme... j'ai étudié la sciences po à l'univ et donc j'ai eu droit à un prof Martiniello qui est spécialisé dans les migrations, il disait des vérités mais aussi des grosses conneries, la sauce ne prends que si l'on mets les moyens, qu'on ne case pas les populations pour qu'ils se regroupent en communautés car l'intégration ne pourra jamais se faire (eux contre le méchant monde des français qui les ont ghettoisés).

Anonyme a dit…

Tu ne t'es jamais posé la question ,avant d'accuser pejorativement par Racaille, que ceux ou celui qui avais commis cet Acte de vandalisme pouvais étre tout simplement "le petit vieux" (désolé pour l'expression...) du coin ? Qui par stupidité contre les dites racailles se venge sur les voitures peux importe que le propriétaire sois ou non une racaille....
J'habite à Gennevilliers depuis plus de 10 ans et j'ai habité à Cergy puis Eragny...les choses evolues en bien ou en mal mais c'est toujours plus façile d'accuser ou de trouver un bouc emissaire qui diabolisera la cité et ces Alentours...
Pour résumer depuis que Sarkozy à utilisé ce terme de Racailles sans en connaitre la raison ou les causes ça me gave légerement que l'on parle de Racaille pour justifié l'acte d'un connard qui n'en n'as rien à faire de ta voiture...au pire des cas tu porte plainte contre X "racaille" et ton assurance te rembourses...c'est chiant mais c'est comme ça aussi sur Paris ou en campagne...

ßertrand a dit…

C'est juste, j'ai accusé sans savoir et je n'aime pas ça. Comme je l'ai dis c'est un peu facile et ça permet de se "rassurer" en pensant savoir qui c'est.

Maintenant en voyant le Val d'Oise évoluer je peux te dire que le coin change et devient un peu "chiant" à vivre.