mercredi 2 avril 2008

Motha fuka Kinda !

Je n'aurai pas dû le manger. Ou alors moins. En fait j'aurai même pas dû l'ouvrir, voir même tout simplement, l'acheter. Cependant je n'ai pas su résister au 50% de discount qui a eu lieu après les fêtes de Pâques. Ensuite (et surtout) je n'ai pas su résister à la tentation de voir tous les jours chez moi l'œuf se donner en spectacle, fier sur une étagère dans sa robe d'aluminium blanche et rouge. D'ailleurs ce soir je l'ai même entendu susurré avec malice "mange-moi". Alors dans ces conditions, comment résister ? Surtout qu'en plus cet énorme œuf de Pâques n'est pas n'importe quel œuf de Pâques. C'est THE œuf que les gosses s'arrachent : le Maxi Kinder Surprise méga géante !

Wouahou !

Tu dois peut-être te dire que je suis mal dans ma tête : premièrement Pâques c'était il y a plusieurs jours déjà et que deuxièmement Maxi Kinder Chose c'est justement pour les kinder. Bien sûr tout cela est vrai mais je vais te répondre très simplement : même si Pâques "était", je me suis pris l'œuf par gourmandise en souhaitant au départ me le garder pour le jour de mon anniversaire (non, non, ça va aller, pas la peine de me prendre dans tes bras). Ensuite Kinder pour enfant ? Non, c'est trop dangereux. Pourquoi tu crois qu'il y a autant de camés quand on sait qu'il n'y pas plus irrésistible que du chocolat au lait avec 0% de chocolat et 0% de lait.

Mais le plus important dans un Kinder surprise, c'est la surprise justement. Et quelle ne fût pas ma surprise en découvrant ma surprise : un jouet inutile, sans valeur, sans intérêt, qu'on appelle plus communément un excrément. Oui ce soir en plus de l'envie de vomir le gros Kinder que j'ai mangé, je suis déçu et chagriné parce que j'ai trouver dans son ventre... une crotte.


Cependant avant qu'arrive la déception, il y a eu l'horrible sensation d'impuissance quand je n'ai pas su ouvrir la boite qui contenait la surprise (en tout cas pas du premier coup, ce qui est très désagréable quand c'est conçu pour gosse). Je me suis dit que ce n'était pas de ma faute, que je n'avais pas l'habitude, que mes mains étaient peut-être trop grandes. Je me suis même demandé comment des mômes de 8 ou 9 ans pouvaient ouvrir cette boite ridicule quand un grand gaillard comme moi n'y parvient même pas. Alors j'ai dû m'y prendre à plusieurs reprises mais mes mains glissaient sur le plastique recouvert de chocolat blanc -finalement dégueulasse- et j'avais beau forcer, tirer, frapper, je n'y parvenais pas. J'ai dû dépenser l'énergie que j'ai ingurgité en mangeant l'oeuf de malheur pour finalement l'ouvrir. Parfois le chemin est long pour comprendre qu'il fallait simplement écraser et tirer...

D'un côté j'aurais été content, voir un peu fier de mes déboires si seulement l'objet du Kinder était bien ou quelque peu utile. Voir simplement marrant ou un brin joli. Mais non, il à fallu que je tombe sur la surprise la plus minable qu'il soit : un coyote sur une fusée à hélices.

Motha fuka Kinda !

3 commentaires:

saab a dit…

ce post est d'anthologie, j'ai la banane pour la journée ;-) et c'est vrai difficile de résister à du kinder même si cela peut devenir vite écoeurant !

Tif' a dit…

Poste inutile en soi, mais il a le l'excellent mérite d'être marrant !

De tes description, cela m'a rappelé mon enfance !

Aurait-on le droit à une photo de la fameuse surprise ? Pour rendre celle-ci marrante et que ton exaspération à propos de ce "Maxi Kinder Surprise" en soit diminuée.

ßertrand a dit…

Cependant quand j'y repense maintenant ça me fait rire, mais ce soir là je peux vous assurer que je me sentais tout con. Je ne pense pas manger pendant un moment des Kinder surprise...

D'ailleurs j'aurai beaucoup aimé pouvoir poster une photo du jouet (à présent dans une poubelle) mais j'ai prêté mon caméscope à Wan pour son voyage au Japon.