dimanche 9 novembre 2008

Finisher !


42 195 m ; 04:59:07.

I did it.
I did it.
I did it !
I did it !
I did it !!

Après de terribles souffrances, quelques crampes et une fatigue générale comme j'en n'ai jamais connu, j'ai terminé le marathon des Alpes-Maritimes en moins de cinq heures, comme je l'ai souhaité.

Je suis content, je ne me suis pas préparé comme il le fallait mais j'ai tenu bon, avec un mental de fer. Et un mental à toutes épreuves il en fallait un car ce marathon était vraiment difficile. Surtout le milieu du parcours avec des montées qui cassent les jambes et le moral. Personnellement comme c'était mon premier, il m'étais difficile de comparer mais c'est en écoutant les autres coureurs que j'ai appris cette nouvelle.

Quoi qu'il en soit, je l'ai fait et j'en suis fier. Cependant, ce n'est pas de si tôt que je recommencerai à courir un marathon. C'était une expérience intéressante, j'ai dépassé mes limites mais souffrir autant, tous les ans, je ne pourrais pas. Surtout que mon physique en à pris un coup : j'ai mal partout, des pieds jusqu'au dos et en plus, j'ai réveillé de vielles blessures... (comme cette terrible inflammation de la rotule, très douloureuse).

2 commentaires:

Loleto a dit…

Quoi! plus de marathon mais celui du Medoc alors!
Bravo encore pour la performance.
Elle est immuable. Elle t'appartient.
Loleto

ßertrand a dit…

Eh bien c'était pendant les heures qui ont suivies le marathon. J'étais endolori et meurtri par les heures de course... Celui du médoc sera, je pense, plus facile et je serais mieux préparé. Et puis courir après un verre de vin, ça aide : -)